Revêtement extérieur : Opter pour la pierre naturelle

Dans les domaines du revêtement extérieur en bâtiment, divers matériaux sont utilisables. On distingue les bardages et les enduits qui sont très classiques, mais pour offrir à votre demeure une touche d’authenticité, rien ne vaut l’utilisation de parement pour vous démarquer. Et les pierres naturelles font partie des parements caractéristiques.

Les catégories de pierres naturelles

Elles sont à différencier impérativement des pierres artificielles moulées dans des bétons peuvent aussi faire office de parement dans les revêtements d’extérieur d’où leur qualification de naturelles. Ce sont des pierres taillées de façon à être le plus homogène possible. Il existe plusieurs catégories de pierre naturelle selon leur formation géologique. Elles peuvent avoirs plusieurs formes et couleurs très caractéristiques. Selon l’architecte, le mélange entre les pierres naturelles est possible, les rendus seront de plus en plus excellents et uniques. Selon leur catégorie,  les pierres utilisées peuvent être du granit, du grès, de la basale, des pierres de quartz, du calcaire ou du marbre.

Pourquoi utiliser les pierres naturelles ?

Les pierres naturelles assurent une œuvre très durable, unique et authentique. La durée de vie d’une façade en pierre naturelle peut atteindre une centaine d’années. De même, ces types de revêtement sont des excellents isolants thermiques et acoustiques. Même si leur entretien demande beaucoup d’attention en cas de problèmes,  les revêtements en pierres naturelles rencontrent très rarement des problèmes si elles ont été installées par des techniciens spécialisés. La beauté unique qu’elles véhiculent est sans doute l’avantage principal de ce genre de revêtement. Les pierres offrent des décors spectaculaires donnant à la maison l’apparence d’un château.

Les précautions à prendre

Une main d’œuvre qualifiée est une nécessite lors de l’installation des pierres naturelles. Autres précautions à considérer avant et après installation :

  • Évitez les eaux stagnantes qui favorise l’infiltration d’eau par capillarité par le mortier ce qui va fragiliser l’œuvre. Pensez ainsi à toujours appliquer un dallage ou un carrelage à la base de la façade.
  • Vérifiez bien aussi l’existence des joints de dilatation pour s’assurer que la dilatation des pierres naturelles pendant les périodes de fortes chaleurs n’entraine pas des cassures.
  • Il est déconseillé de poser les pierres sur du béton sans avoir inséré un tapis de drainage.
  • Sur les balcons, les pierres sont toujours posées sur des plots verticaux. Les épaisseurs peuvent varier d’un étage à l’autre, les pierres plus épaisses devant être posées à la base et les plus fines au sommet.